Déclaration d'ouverture 2016-2017

le .

Communiqué
 
A l’occasion  de la nouvelle rentrée scolaire 2016-2017, Le syndicat indépendant des professeurs de l’enseignement secondaire (SIPES) a le plaisir de féliciter l’ensemble de la famille scolaire, lui souhaitant une  nouvelle année couronnée de plus d’efforts  et de succès.
Le syndicat informe les collègues et l’opinion des efforts soutenus qu’il a déployé  via les correspondances, et via les rencontres avec les responsables, tout au long de l’année écoulée, pour obtenir la satisfaction de la plateforme revendicative particulièrement en ce qui concerne l’adoption du statut particulier de l’enseignement secondaire, dans sa version consensuelle convenue  en 2012, entre les syndicats et les  deux ministères de l’éducation et de la fonction publique  (version ayant par ailleurs obtenue l’aval du conseil supérieur de la fonction publique et de la réforme administrative.)
Loin de répondre à cette  injonction, l’on a plutôt  procédé à l’application du décret 082/2016 conservant sans aucun changement le  décret 015/2007 portant statut particulier de l’enseignement fondamental et secondaire. La mise en application de ce décret a nourri un sentiment d’injustice et de duperie, particulièrement en ce qui concerne les primes qu’il n’a nullement majorées. Son application est par ailleurs responsable d’une très grande déception dans le rang des professeurs sans compter  d’une part, l’anarchie sans précédent ayant entouré son application et d’autre part, le gel des avancements et de leurs  dus  financiers.
L’année écoulée a été par ailleurs le théâtre d’un comportement jamais égalé dans le passé, il s’agit du gel des rappels pour les fonctionnaires ayant été l’objet de suspension, un gel opéré sans considération pour les justifications dument présentées par ces derniers. Cette retenue est venue se greffer au report toujours en vigueur des primes d’équipement pour la promotion des professeurs sortants en 2014.
Dans ses rapports avec les syndicats, le ministère de l’éducation pratique désormais en règle la politique de tergiversation et de marginalisation systématique; une réalité clairement avérée par le refus de délivrer aux syndicats les prototypes de documents ayant servi à élaborer les récentes notes de service publiées. Ces notes de services élaborées sans l’avis des partenaires syndicaux et sans réelles normes n’ont même pas respecté les critères que le ministère s’est proprement déterminés. En effet plusieurs débordements ont été constatés dans les promotions conduisant plusieurs bénéficiaires de postes de directeur à privilégier à leurs nouvelles affections, leurs fonctions précédentes.
Face à ces multiples violations le syndicat indépendant des professeurs de l’enseignement secondaire tient à exprimer aux collègues professeurs et à l’opinion ce qui suit :
Son refus catégorique de  l’application de tout statut contraire à celui convenu en 2012
La responsabilité engagée du ministère de l’éducation dans la confiscation par le ministère des finances des montants dus par les professeurs depuis l’année dernière; aussi le syndicat réitère son attachement au droit de rappel  dès lors que les justifications sont dûment présentées.
Notre exhortation pour l’annulation de l’affectation arbitraire du collègue surveillant Cheikh Ould Mohamed Mahmoud dont le matricule est 41362H abusivement déplacé de l’Inchiri vers l’Adrar.
Notre condamnation vigoureuse du renoncement du ministère de l’éducation à ses engagements précédents.
Enfin, nous invitons l’ensemble des professeurs à rester vigilants et unis sous la bannière du syndicat indépendant des professeurs de l’enseignement secondaire SIPES. L’objectif est de propulser en avant l’esprit du militantisme sérieux pour contrecarrer toute tentative visant à détruire les intérêts  moraux et matériels du professeur, mais  aussi  œuvrer pour  la préservation des acquis en plus de  la lutte pour en arracher d’autres.
 
Le  bureau exécutif – Nouakchott le 11/10/2016