La CNTM célèbre le premier mai 2016 et reclame l'unité syndicale

le .

La Confédération nationale des travailleurs de Mauritanie a célébré la fête internationale du travail par l’organisation d’une marche imposante qui a sillonné la route reliant le siège de la banque mauritanienne pour le commerce international BMCI au rond point de la garde nationale avant de rallier l ’ancienne maison des jeunes où les activités commémoratives ont été clôturées par un meeting populaire.

Dans un discours prononcé à cet effet, le secrétaire général de la confédération nationale des travailleurs de Mauritanie, Monsieur Mohamed Ahmed Ould Saleck a déclaré que la commémoration du premier mai «n’est point un luxe, ni une routine mais plutôt l’occasion de faire part de la puissante volonté des travailleurs et de leur attachement aux idéaux de liberté et de justice». Cette fête est aussi l’occasion a-t-il rajouté, l’occasion d’exprimer la poursuite dans l’accomplissement de «la lutte historique des travailleurs » pour recouvrer l’ensemble de leurs droits et défendre leurs acquis.
SG 1MaiLe secrétaire général a fait part de la compassion de l’organisation avec les millions de travailleurs à travers dans la planète écrasés par l’injustice causée par les gouvernements et les employeurs.
Le secrétaire général s’est appesanti sur la situation internationale dominée selon lui par l’aggravation de la crise financière et le prolongement de la fracture sociale qui s’ajoute à la mauvaise gouvernance touchant particulièrement les pays en voie de développement. A tout ceci, il faudrait ajouter la croissance de l’orientation libérale et le retour de la colonisation sous sa forme directe à coté de l’exacerbation de la situation dans les pays pauvres, qui s’explique par la reprise des coups d’état, des contre révolutions et du développement de l’action des organisations terroristes et des bandes criminelles.
Le secrétaire général de la confédération a dénoncé l’absence de l’état de droit et la mise en écart des législations de travail et de la protection sociale, en plus de l’absence du multipartisme dans les médias publiques s’ajoutant à leur dépendance vis-à-vis des pouvoirs publics.
Le secrétaire général a indiqué que le gouvernement peine à trouver des solutions adéquates pour faire face aux difficultés économiques et sociales. Monsieur Mohamed Ahmed ould Saleck a en outre dénoncé le piétinement de la constitution dans les propos des membres du gouvernement quand ils appellent à la révisionr des articles relatifs à la prorogation du mandat présidentiel.
IMG 1242Le secrétaire général de la CNTM a mis en exergue, la dépendance de l’économie mauritanienne vis-à-vis de l’exploitation des ressources minières regrettant la baisse des prix du fer qui impacte les profits engrangés dans ce secteur. Il a rappelé que l’ensemble des secteurs de l‘activité économique font face à des défis majeurs.
La situation sociale se caractérise quant à elle par ses défis majeurs. Le secrétaire général a insisté sur son aspect en général difficile. La situation sociale est marquée par l’ampleur du chômage qui atteint le taux de 31% - un des plus élevés dans notre sous région-. Le chômage s’ajoute à la persévérance des pouvoirs publics à maintenir élevé, le prix du carburant en dépit de sa baisse sur le plan mondial.
Le secrétaire général a dénoncé les atermoiements sur l’application des textes relatifs à la représentativité syndicale et l’appropriation du gouvernement du droit de désigner les représentants syndicaux dans les organes nationaux et internationaux. Le secrétaire général a aussi dénoncé l’absence de dialogue social qui est le corollaire de cette difficulté de la situation sociale. Il a condamné particulièrement les tentatives du gouvernement de rétrécir les libertés syndicales par le durcissement de la législation relative aux grèves d’une part et d’autre part de la consécration de l’éparpillement syndical.
Le secrétaire général de la CNTM a réclamé l’implication des organisations syndicales dans la gestion du pays par la promotion sérieuse du dialogue social, de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs, de la réforme administrative et de la réforme des cours de travail.
La cntm est solidaire a dit le secrétaire général avec tous les appels en faveur de l’avènement d’un monde plus juste et plus équitable. Il a exprimé toute la solidarité de la confédération avec le peuple palestinien persécuté.
Le secrétaire général de la confédération a invité tous les travailleurs à se regrouper pour constituer un front puissant capable de défendre ses droits. Il a particulièrement réclamé l’unité des organisations syndicales soucieuses de l’intérêt des travailleurs. Le secrétaire général de la CNTM a appelé le gouvernement et les employeurs à veiller au respect des conventions internationales et des législations nationales parce cela contribue dit – il à pérenniser un climat de paix de social et de développement.
La marche de la confédération nationale des travailleurs de Mauritanie a vu la participation de centaines de militants issus de tous les secteurs du public du privé et de l’informel.
Pour lire le discours du SG, cliquer ici