Communique a l’ensemble des fonctionnaires

le .

Communiqué
Nous avons le plaisir, dans la CNTM, d’informer l’ensemble des fonctionnaires de certaines mesures abusives prises, tout dernièrement, par la CNAM, et qui ont conduit à une réduction importante dans le nombre des établissements sanitaires agréés près de la CNAM, ainsi que des mesures du décret (082/2016) du 19 avril 2016, adaptant et simplifiant le régime des salaires des fonctionnaires et agents contractuels de l’Etat et de ses Etablissements Publics à Caractère Administratif, modifiant le décret n° 01/99.
I.Décret n° 082/2016
1)Le hasard dans la modification des indices des fonctionnaires, sans augmentation des salaires.
2)Le fait d’ignorer beaucoup des avancements et des droits financiers y afférents.
3)La confusion et le désordre qui a engendré l’augmentation d’échelons avec diminution du salaire pour certains fonctionnaires.
4)Se détourner des statuts des fonctionnaires, sans donner des privilèges financiers en cas d’application de nouveaux statuts (santé, inspecteurs de l'enseignement secondaire), avec le maintien des anciens statuts pour le reste des fonctionnaires, sans réviser les secteurs de (l’éducation, inspecteurs du travail, inspecteurs des jeunes …).
5)Décourager la formation professionnelle, par les retenues, durant la période de formation.
6)Continuer à priver les enseignants de leur droit aux primes et motivations durant les vacances scolaires.
II.Mesures de la CNAM
La CNAM a entrepris, le 29 novembre 2016 une mesure qui exclut les consultations après des cabinets et labos médicaux privés, sauf les ordonnances médicales.
Cette mesure tomba à un moment où beaucoup d’appareils et des moyens d’examen étaient en pannes au sein de la plupart des hôpitaux publics, ce qui a contraint environ 60.000 fonctionnaires et agents contractuels de l’Etat, en plus des retraités et des éléments des forces armées et de sécurité, ainsi que les familles de l’ensemble (500.000 citoyens mauritaniens environ) d’aller chez les cabinets médicaux privés, sans aucun remboursement de la part de la CNAM. Et parmi les plus importants des appareils en pannes aujourd’hui :
1.Le Scanner IRM unique dans le secteur public au CHN.
2.Le Scanner des urgences du CHN.
Au moment où certains appareils et examens labo ne se trouvent que chez les cabinets privés.
1- Appareil PANORAMIQUE
2- Appareil de la Serologie Toxo Igm
En plus, les malades de cancer n’arrivent pas à effectuer les examens des tissus Immuno-histo-chimie. 
Pourtant 2 labo existant n’ont manquent de techniciens spécialisés et demeure non opérationnels.
Compte tenu de ces remarques, la CNTM et ses composantes, syndicats des fonctionnaires, appelle l’ensemble des fonctionnaires à se déployer pour rendre caduques de telles mesures, tout en demandant au Gouvernement de revoir ce décret immédiatement, et en contraignant à la CNAM à annuler sa décision.
Nouakchott, le 15 mars 2017
Le Bureau Exécutif