Déclaration concernant l’assignement des 3 collègues enseignants à la résidence surveillée

le .

Déclaration
A un agissement étrange, le Juge d’Instruction du Tribunal d’Aïoun vient de rendre un arrêt, assignant 3 collègues enseignants à la résidence surveillée où ils les obligent à se présenter chaque jour devant les autorités sécuritaires et ce suite à leur affectation par la note réputée abusive, ce qui équivaut pour eux à un exil forcé à des zones éloignées de leurs familles.
L’assignement de ces enseignants vient après s’être visés par des provocations et des agressions du DREN du Hodh El Gharbi.
A cet effet, nous (CNTM) affirmons ce qui suit :
- Notre soutenons, par tous les moyens, nos camarades visés à cause de leurs positions syndicales ;
-Nous invitons les autorités à revenir sur leur note, pour éviter le pire et permettre un dénouement à la crise ;
-Notre surprise d’instrumentaliser la justice de manière négative contre les libertés d’expression, le droit de rassemblement et les droits syndicaux ;
-Que cette injustice judiciaire n’empêchera par les syndicats de la CNTM à exercer son combat légitime ;
-Invitions l’ensemble des collègues militants dans tous les wilayas à se préparer pour plaider à la faveur de cette cause, y compris les débrayages, et conformément aux mots d’ordre susceptibles d’être donnés par les syndicats sectoriels ou par les coordinations régionales, afin de maintenir les camarades dans leurs droits et imposer le respect de l’enseignement ;
-Réitérons notre appel aux autorités du Hodh El Gharbi à ouvrir le dialogue avec le leadership régional de la CNTM afin de trouver des solutions aux problèmes restés pendants, après la libération des camarades ;
-Invitons toutes les organisations à vocation Droits de l’Hommes et syndicaux, tant à l’échelle nationale qu’internationale, à nous soutenir, pour faire face aux agressions ayant visées nos militants à cause de leurs positions syndicalistes légitimes.
 
Vive l’action syndicale, voie unique pour obtenir les droits.
Vive la CNTM
 
Nouakchott, le 16 novembre 2017
Le Bureau Exécutif